Le sanctuaire des abeilles

Ce week-end, j’ai eu l’occasion unique d’aller méditer avec les abeilles. Pourquoi les abeilles ? Du point de vue de la symbolique spirituelle, elles représentent l’équilibre entre la lumière et l’ombre, elles se nourrissent du nectar des fleurs, dansent pour se signaler les meilleurs endroits à butiner… et puis surtout, leur bourdonnement rappelle le OM primordial. Enfin, ça, c’est moi qui le dis et qui en ai fait l’expérience dernièrement. J’étais dans un sanctuaire des abeilles.

Un endroit magique : des murs de terre-paille, un toi végétalisé avec des vitraux qui laissent filtrer une douce lumière colorée, un sol de tomettes foncées, une porte en bois, un tapis et un coussin de méditation. Un endroit de grande pureté. Dans les murs sont installées les ruches dont un pan est transparent et si on soulève le lourd rideau qui les recouvre et les protège, on peut voir les abeilles à l’œuvre.

Dès que l’on pénètre dans cet antre, on est saisi par la beauté du lieu d’abord puis par le bourdonnement incessant de toutes ces petites vies affairées. Une fois installé sur le zafu, les yeux se ferment, la respiration ralentit d’elle-même et notre corps se détend. La vibration des abeilles se transmet à nos cellules et communique avec elles. C’est comme si le corps perdait un peu de sa densité, que nos blocages et nos crispations se dissolvaient peu à peu. C’est magique. On se sent comme nourrit et porté par le son des abeilles. Dans la tradition indienne, on dit que le monde est issu de la vibration du son OM, que c’est ce qui a lancé le processus de déploiement de la création. Le tout est dans l’Un est l’Un est dans le Tout.

Les abeilles ont beaucoup à nous apprendre et il faut tout faire pour les protéger. Les abeilles sont très très sensibles : elles ne butinent que dans un périmètre de 3km autour de leur ruche et on s’est rendu compte dernièrement que beaucoup d’entre elles étaient désorientées et ne parvenaient plus à la retrouver. C’est comme si elles avaient des atteintes neurologiques et beaucoup pensent à l’heure actuelle que c’est l’usage intensif des pesticides et autres fongicides qui sont à l’origine de la mort des abeilles. Pour moi, c’est évident. Mais il y a autre chose : les ondes électromagnétiques, les parfums de synthèse, les vibrations disharmonieuses qui se déploient dans beaucoup d’endroits les perturbent. Osons redécouvrir les abeilles et aussi les vertus de leur miel : adoucissant, antiseptique, hydratant, c’est un délice mais dont l’ayurveda dit de ne pas le chauffer au risque de le voir devenir toxique. Il faut manger le miel froid et en choisir un dont on connaît l’origine et la qualité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s