Quelques habitudes « ayurvédiques »

J’ai découvert l’ayurveda fin 2002 en lisant un livre acheté dans une librairie à Pondichéry. Je n’avais jamais vraiment été intéressée par les médecines « alternatives » avant de partir voyager en Inde en 2001, ayant eu la chance (ou le bon karma) de ne jamais avoir été vraiment malade.
La lecture de ce livre fut malgré tout un choc. Tout ce que je lisais me semblait à la fois tomber sous le sens et être éminemment scientifique dans la mesure où tous les principes de l’ayurveda sont issus de milliers d’années d’observation et de pratique : les trois doshas (vata, pitta, kapha), le concept d’ama (toxines physiques et émotionnelles), d’agni (le feu digestif)…

Après quelques années de lectures, j’ai eu envie d’approfondir mes connaissances et je suis partie étudier à l’Ayurvedic Institute d’Albuquerque, sous la direction du Dr Vasant Lad qui a lui-même été formé en Inde, à Pune, à une époque où le cursus comprenait en parallèle médecine occidentale et ayurvédique. Lui-même a été président de l’université de médecine de Pune pendant des années avant de s’installer aux Etats-Unis et d’y fonder sa propre école. Il continue à passer la moitié de l’année en Inde à soigner des patients selon les méthodes ayurvédiques. Son savoir est immense : ayurveda, médecine occidentale, pharmacopée, astrologie védique, musique, chromothérapie, yoga, marma thérapie (acupression indienne), chiromancie… et il le partage librement avec ses étudiants.

L’année que j’ai passée à Alburquerque à l’Ayurvedic Institute fut extraordinaire. Chaque jour donnait lieu à une nouvelle découverte : j’ai pu suivre, outre le cursus lui-même avec consultations individuelles dispensées le dernier trimestre, des cours de cuisine ayurvédique, une formation de professeur de yoga ayurvédique, des stages d’astrologie védique, des cours de chant védique, des sessions de « massages sonores » grâce un praticien entouré de ses bols de cristal et de cuivre, un stage d’introduction à la méthode EFT (Emotional Freedom technique) que j’utilise encore aujourd’hui, un stage de transformation personnelle par la création de mandalas, des cérémonies du feu appelées « homa », des sessions de chants dévotionnels accompagnées de pleins d’instruments comme les tablas, l’harmonium, la guitare, etc…

Si ça c’est pas une vie antérieure qui m’est revenue en pleine figure, je ne sais pas ce que c’est ! Rien dans ma vie actuelle et dans l’éducation tout ce qu’il y a de plus classique que j’ai reçue ne m’avait préparée à ça et pourtant, tout m’a immédiatement été familier.

Mais bon, je digresse. Revenons-en à quelques petites habitudes ayurvédiques que j’ai gardées depuis des années. Chaque matin :

– utiliser un « gratte-langue » tous les matins au lever (plus sur cet instrument dont je ne peux plus me passer dans un autre article) et se rincer la bouche ;
– s’asperger les yeux d’eau froide plusieurs fois au lever ;
– boire un grand verre d’eau chaude assaisonnée de jus de citron au réveil ;
– après ça, faire 5 à 10 minutes d’exercices physiques tous les matins, puis,
– avant de prendre le petit déjeuner, au moins une demi-heure de pratiques spirituelles (méditation, récitation de mantras, chant, lecture d’écrits spirituels…).

Tout ceci constitue ma dinacharya, ma « routine quotidienne » (qui est certes plus facile à suivre dans la mesure où il n’y a pas d’enfants à la maison). Dans l’ayurveda, le lever est un moment très important de la journée, surtout quand celui-ci intervient avant le lever du soleil, comme c’est le cas pendant les mois d’hiver. C’est ce qui donne le ton à la journée qui débute. Les moments avant le lever du soleil correspondent à la période avant la naissance de la journée ; la journée est en quelque sorte encore comme en gestation et de même que tout ce que le fœtus vit avant la naissance est important, tout ce que nous faisons avant la naissance du jour va en déterminer le cours.

Il convient donc de purifier son corps et son mental avant de la commencer. Quelle différence avec mes habitudes antérieures ! Le but était de me préparer le plus vite possible : hop dans la douche, hop dans les vêtements, hop dans la cuisine à avaler à toute vitesse un bol de céréales froides et hop dans le métro.
Comme tout le monde, j’ai fait ça pendant des années. Mais ce n’est plus possible pour moi de vivre comme cela à présent. Depuis cette formation en ayurveda, de longs séjours en Inde et suite à un déménagement de Paris vers la province, mon rythme de vie s’est beaucoup ralenti et je dois dire que j’en vois les bénéfices. En Inde, j’avais vu des villes entières s’éveiller vers 5h30-6h00, soit avant le lever du soleil, pour faire leurs ablutions/dévotions/travaux domestiques avant même de prendre un verre de chaï puis le petit déjeuner vers 9h00. Quand on y pense, on gobe souvent notre petit déjeuner avant même que notre appareil digestif soit pleinement réveillé et tout est à l’avenant dans notre mode de vie urbain.

En dehors de ma dinacharya qui concerne surtout le matin, je suis également les habitudes alimentaires suivantes :

– je ne bois pratiquement que des boissons chaudes (eau ou tisanes) au cours de la journée, et quasiment pas pendant les repas. Jamais de boissons glacées ;

– contrairement à une habitude bien ancrée en France, jamais de fruits en fin de repas (ils se digèrent plus vite que les autres aliments et peuvent entraîner des troubles digestifs) ;

– je fais également attention aux combinaisons alimentaires contre lesquelles l’ayurveda met en garde, car elles produisent de l’ama : entre autres : pas de fromage avec du poisson, pas de melon ou de pastèque avec d’autres aliments, pas de poisson avec des lentilles, pas de fruits avec des céréales…
Tout ceci peut paraître très contraignant mais je me rends compte que je faisais presque tout cela naturellement avant même d’étudier l’ayurveda, sans doute encore une fois, une survivance d’une vie antérieure indienne…

Pour en savoir plus :
http://www.ayurveda.com
http://www.eftunivers.com

Une réflexion au sujet de « Quelques habitudes « ayurvédiques » »

  1. Ping : Un concentré de santé! | AtmaPrana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s