Comme un rêve

Je prends l’avion depuis mes 13 ans, mais ces dernières années (OK, depuis le 11 septembre 2001), j’avais développé une certaine crainte des vols en avion. Le stress me prend quelques jours avant le départ, quand je me rends compte que oui, je vais bien me retrouver dans un espace exigu climatisé avec plein de gens que je ne connais pas, suspendue dans les airs, je n’en dors généralement pas de la nuit avant.

Honnêtement, quasiment tous mes voyages en avion de ces dernières années ont pour moi été une épreuve, que ce soit en direction des États-Unis, de l’Inde ou pour aller en Espagne (pourtant 2 heures de vol seulement, pas de quoi fouetter un chat). J’ai peur des décollages et des atterrissages, des turbulences, etc. etc.

Seul le dernier vol que j’ai effectué a échappé à cette règle. C’était au retour de l’Inde en décembre, il n’y a même pas un mois. Abu Dhabi-Paris.

Comme souvent j’étais seule, mon mari n’étant pas un grand voyageur. Je venais de subir le vol Trivandrum-Abu Dhabi : départ à 3h30 du mat’,75 % de turbulences, environ 15 femmes dans l’avion parmi une foule d’hommes, en pleine nuit donc. Ce qui m’a rappelé la fois où je me suis retrouvée dans un vol Doha-Trivandrum: 97 % hommes, mais qui malheureusement semblaient tous avoir décidé cette nuit-là de concourir au titre de celui qui boirait le plus d’alcool en 4h. Les hôtesses ne savaient plus où donner de la tête tellement les mains se levaient pour demander toujours plus d’alcool, les toilettes étaient en ruine, une odeur de fin de réveillon emplissait l’avion tout entier, mon voisin était tellement soûl qu’il a fallu plusieurs personnes pour le traîner à l’immigration, il n’y avait plus une goutte à boire à bord de l’avion. Une horreur ! Surtout quand on arrive à 4h du mat en pleine mousson, mais c’est une autre histoire.

Bref, je ne m’attendais à rien, enfin, si, je m’attendais à un vol hyper long et inconfortable puisque que je n’avais pas réussi à obtenir un siège sur l’allée centrale comme je le fais systématiquement. Du coup j’étais coincée entre deux hommes côté hublot (là aussi, je ne préfère généralement rien voir alors la plupart du temps pour les vols longs, je cherche à obtenir une place au milieu de l’avion.) Il s’est trouvé que les dits hommes étaient bien sympathiques et les quelques échanges que nous avons eus m’ont permis de me détendre. Je me rends bien compte que le fait de voyager seule renforce ma crainte (comme si ce n’était pas évident).

Bref bref, nous décollons d’Abu-Dhabi vers 9h. Comme j’aime le désert, je me force à regarder par le hublot et là, mais quelle merveille ! Abu-Dhabi est au bord de la mer et je m’attendais à ce que le sable se termine en simple plage le long de la côte avant que la mer ne prenne le dessus ; et bien non, à la place j’ai vu comme de magnifiques dessins d’îles, de lagunes, des bleus, des ocres, de la végétation (pas très luxuriante, certes, c’est quand même le désert!), tout un ensemble d’îles et d’îlots de sables qui affleuraient, c’était grandiose. Je ne m’étais pas rendu compte qu’Abu-Dhabi était bâtie sur une presqu’île. Et puis après le désert avec ses ondulations de sable blond et puis après le ciel…

Quelques heures après, alors que nous survolions l’Iran (ça prend du temps, c’est un grand pays!), le ciel s’est dégagé et grâce à un magnifique soleil d’hiver, nous pouvions voir distinctement le sol, ou plutôt les montagnes de l’Est du pays qui s’étendent sur les centaines de kilomètres. Les sommets étaient enneigés, on voyait de petits villages nichés au creux des vallées, pas de végétation, un côté très minéral, gris, pas grand’chose, mais ce paysage montagneux m’a profondément touchée. C’est en Iran qu’est né mon père et je rêve de visiter ce pays un jour.

Des airs, c’est un cliché de le dire, mais je l’ai vraiment ressenti au plus profond de moi, tout est magnifique, la Terre est magnifique, tout a l’air si calme, si paisible. Pas de turbulences, de la lumière, de la paix, et une joie profonde. Comme dans un rêve.

Mes conseils pour voyager seule en Inde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s