Overdose de citations

De manière générale je trouve que depuis quelque temps, nous sommes inondés (enfin, je me sens envahie) par les citations en tout genre. Dans la déco, avec ces cadres couleurs pastels qui nous incitent à « Keep cool and carry on » et autres variations autour du même thème, sur les vêtements et bien sûr sur les réseaux sociaux qui surfent sur la vague bien-être-spirituelo-yogique-pensée positive.

Je n’ai évidemment rien contre aucun de ces thèmes (je ne tiendrais pas ce type de blog !) ni contre la pensée positive dont nous aurions bien besoin de fortes doses en France, tant à titre individuel que collectif, mais je m’égare.

Non, ce qui me fatigue, c’est toutes ces incitations à être une « meilleure version de soi-même », à « viser haut » (c’est-à-dire ??), à « se dépasser », ou bien celles qui nous rappellent que « Tout est en nous », que « Tout est là », etc. D’un côté le dogme occidental de la performance à tout prix, selon le modèle anglo-saxon du « Tout est possible !! », de l’autre les vérités spirituelles complètement sorties de leur contexte qui passent sous silence tout le travail psychologique d’introspection, toute la discipline nécessaire pour les réaliser.

En gros, les seules citations que je prends la peine de lire à présent sont celles des maîtres réalisés : Amma, Thich Nhat Hanh et celles d’enseignants dont j’ai pu apprécier la sincérité, comme Isabelle Padovani, entre autres enseignante en communication non-violente et guide spirituel pour de nombreuses personnes aujourd’hui, ou Sheryl Paul qui fait un travail admirable pour nous aider à déconstruire les mythes occidentaux (souvent basés sur les contes, eux-mêmes repris par les films Disney pour les petits, puis par Hollywood pour les plus grands) entourant les relations amoureuses, le mariage et l’engagement, la sexualité. Je recommande à quiconque souffrant de « relationship anxiety » (article à venir sur ce thème) d’aller regarder son blog.

dig

Je sais que pour certaines personnes, ces citations servent de booster dans des vies bien remplies, mais il serait dommage à mes yeux que toutes ces petites phrases dont nous sommes bombardés tous les jours nous détournent d’un véritable travail psychologique sur nous-mêmes. À les prendre toutes ensemble, on voit bien qu’elles nous invitent à tout et son contraire.

Comment conserver notre axe si l’on y fait toujours référence ? Pour moi, l’une des grandes avancées personnelles de ces dernières années a été le dépassement de ma tendance à toujours chercher les solutions, l’approbation à l’extérieur de moi-même. M’étant longtemps sentie vide à l’intérieur, car n’ayant jamais appris à accéder à mes propres ressources pour me remplir moi-même (élevée par une mère défaillante, j’ai été en partie élevée par les magazines féminins), j’ai longtemps cherché à l’extérieur, chez les autres, des sources d’approbation, d’inspiration et me sentais frustrée quand je ne recevais pas ce que j’attendais souvent inconsciemment. Toutes ces citations, si elles peuvent nous inspirer, ne doivent pas nous détourner du fait que seuls nous-mêmes savons ce qui est bon et juste pour nous, si tant est que nous ayons pris la peine d’apprendre à bien nous connaître.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s