Les petites « bizarreries » de mes amis spirituels

J’ai la chance d’être entourée de nombreuses personnes qui sont « sur un chemin spirituel » (j’ajouterais, « conscient », car tout le monde, du fait même d’être incarné est sur un chemin spirituel) . Ça n’a pas toujours été le cas, mais à mesure que j’avançais sur mon propre chemin, mes anciennes relations se sont dénouées. Cela n’a pas été facile à vivre, et il faut accepter qu’à mesure que l’on évolue, les amitiés changent. On finit toujours par rencontrer un jour nos amis spirituels, notre famille d’âmes. Pourtant, avant d’en arriver là, j’ai souvent été étonnée par les petites « bizarreries » de mes amis spirituels. Aujourd’hui, celles-ci me semblent tout à fait naturelles et je me rends compte que je suis maintenant surprise quand je rencontre des personnes qui n’ont pas ce mode de fonctionnement…

Voici quelques petits traits de caractère et autres bizarreries du quotidien que je me suis amusée à lister et qui font tout le charme des personnalités spirituelles :

– mes amis spirituels aiment expérimenter avec les régimes alimentaires, parfois par obligation, souvent par esprit de curiosité : sans gluten, sans produits laitiers, végane, Fodmap… Et puis aussi avec les jeûnes : hydriques, secs, intermittents, courts, au jus… tout est bon pour essayer autre chose, pour ressentir les variations infinies offertes par notre incarnation. Mes amies spirituelles connaissent très bien leur corps : elles savent toujours à quelle étape de leur cycle elles en sont, reconnaissent les signes que celui-ci leur envoie. Elles savent respecter leur rythme et prendre une pause quand leur corps sonne l’alerte ;

– mes amies spirituelles sont très attentives à la pureté de l’eau qu’elles consomment : elles la filtrent (avec du charbon actif, des cartouches de céramique…), la solarisent (parfois même dans des verres de différentes couleurs), la dynamisent avec des carafes spéciales, des mantras, des affirmations, des sous-verres en forme de fleur de vie, des bouchons spéciaux qui font des spirales, ou un cristal placé au fond de la bouteille ;

– d’ailleurs, mes amies spirituelles aiment les cristaux : beaucoup en portent au poignet sous forme de bracelets à perles ou de malas, de pendentifs, de bagues. D’autres en ont sur leur bureau au travail, dans leur poche ou leur sac, voire au pied de leur lit pour « la protection » ;

– elles sont toujours en quête de nouvelles idées, de nouvelles perspectives, de nouvelles découvertes sur elles-mêmes et sur la vie : mes amis spirituels sont des apprenants à vie. Leur soif d’apprendre ne s’arrête pas à la fin des études ! Il n’est jamais trop tard pour découvrir un nouveau domaine, d’inscrire à tel ou tel stage, écrire un livre, fabriquer son tambour chamanique, s’initier à la danse taoïste. C’est que beaucoup se placent dans une perspective qui considère la réincarnation comme une évidence : tout ce qu’on aura appris dans cette vie nous servira pour les suivantes, jusqu’à la libération. Tous les talents que nous aurons développés, toutes les avancées en conscience que nous aurons faites nous aideront par la suite également ;

– pour choisir un thérapeute, une plante médicinale ou une destination de vacances, mes amis spirituels ont recours, en plus du bouche-à-oreille, à leur pendule. Ils ont tous des dons vaguement médiumniques et une intuition très développée. Outre le pendule, mes amis spirituels aiment les cartes et les oracles : ceux de la terre, ceux du ciel, ceux des animaux ;

– mes amis spirituels aiment aussi les heures miroir : quand ils voient à l’horloge 11h11, 13h13, etc. pour eux c’est comme un message de leur guide qui vient confirmer qu’ils sont sur la bonne voie, ou que ce qu’ils viennent de dire est juste. Certains ont des petits rituels à ce sujet : ils remercient leur ange, se font une bise sur la main, se tirent un cheveu… ;

– d’ailleurs, mes amies spirituelles adorent les signes et les synchronicités : un oiseau qui chante juste au moment où elles terminent une phrase vient confirmer leurs propos, un animal mort sur le bas-côté de la route fait office de memento mori et les invite à plus de vigilance lors de leur voyage, un message qui apparaît plusieurs fois à la suite dans leur vie sous forme de livre, de chanson à la radio, de slogan publicitaire sur une camionnette dans la rue les incite à s’interroger et à explorer la piste indiquée ;

– mes amis spirituels croient aux anges et aux guides, aux présences. Ils font parfois l’objet d’attaques énergétiques, mais savent toujours vers qui se tourner pour retrouver leur intégrité énergétique ;

– mes amies spirituelles ont des visions : comme des flash-back de vies passées dans d’autres périodes de l’histoire et d’autres civilisations, des intuitions très fortes par rapport aux êtres et aux situations : elles « sentent les énergies » des personnes et des lieux ;

– mes amis spirituels sont sensibles à la vraie écologie. Ils aiment la nature, le vivant, les arbres et les animaux : ils adorent se promener dans la nature, serrer les arbres dans leurs bras, goûter les rayons du soleil, marcher pieds nus pour « s’ancrer » et se décharger, prendre des douches froides pour « réduire l’inflammation » causée par la vie moderne… Les animaux viennent spontanément leur dire bonjour, les papillons volettent autour d’eux et parfois même se posent sur leur corps, les oiseaux n’ont pas peur d’eux ;

– mes amies spirituelles croient aux flammes jumelles, aux relations karmiques, aux mémoires transgénérationnelles. Pour elles, aucune rencontre n’est fortuite, aucun événement n’est dû au hasard, car pour elles le hasard n’existe pas. Nous sommes tous les maillons d’une grande chaîne. À leurs yeux, l’univers tout entier est comme un grand filet : toute pensée ou action de l’un a une conséquence sur tous les autres. Alors mes amies spirituelles essaient de cultiver de bonnes pensées, elles s’efforcent de ne pas se laisser happer par la négativité du mental qui aime à nous faire croire que le pire est certain et qui prend tout personnellement. Justement, mes amies spirituelles ont le sens des responsabilités : elles savent qu’elles ont toujours une part de responsabilité dans les situations qui leur arrivent. Les problèmes et les conflits relationnels les invitent à s’interroger sur leur propre attitude, sur leurs véritables intentions. Elles cherchent constamment à déjouer les pièges de l’ego et à suivre le chemin de la clarté, ce qui, on le sait tous, n’est pas une mince affaire, surtout par les temps qui courent.

Mes amis spirituels exercent toutes sortes de métiers : coiffeuse, aide-soignant, thérapeute, peintre, gestionnaire RH, cuisinier, ouvrier du bâtiment, prof de taï chi… Ils/elles sont partout. Car partout il y a besoin de la présence de leur liberté, de leur fantaisie et de leur lumière !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s