Feeds:
Articles
Commentaires

Je sais, ce n’est pas très original au printemps…. mais je suis admirative de la beauté de la nature au mois de mai et je ne résiste pas (à nouveau, me direz-vous) à poster ici quelques fleurs du jardin : clématite, rose, nigelle, piéris (ses feuilles!) et les petits bourgeons timides des premières fleurs de l’echeveria elegans.

Elles ont été transfigurées en écoutant les mantras de Deva Premal et de ses musiciens. Quelle voix angélique!

Enfin, nous sommes restés deux jours à Palma qui vaut quand même le détour car le centre historique de la ville est vraiment magnifique. La cathédrale est grandiose et ses abords également avec le Palais de l’Almudaina (que nous n’avons pas pu visiter car nous étions le 1er mai), la proximité du rivage, les ruelles tortueuses et l’architecture magnifique des bâtiments (notamment l’hôtel de ville)…

On peut avoir une très belle vue sur Palma depuis le haut du château de Bellver dont la visite est gratuite le dimanche. Ça vaut le coup d’y aller également si l’on aspire à un peu de nature au cœur de la ville, car il a conservé son grand parc entouré d’une muraille d’enceinte en pierres.

Pour ceux qui aiment l’architecture un endroit sympa bien qu’artificiel est le « Poble Espanyol » qui reconstitue sur une petite surface certaines de particularités architecturales de quelques provinces espagnoles ; on passe ainsi d’une ruelle andalouse à une place catalane en quelques pas. C’est vraiment très bien fait, même si apparemment c’était beaucoup plus vivant il y a quelques années. C’était très calme quand nous y sommes allés. Je pense que ça vaut vraiment le coup avec de jeunes enfants.

J’ai beaucoup aimé Palma mais j’ai beaucoup souffert des ondes et du wifi max de max que nous avions dans notre petit hôtel pas cher. Je n’ai jamais vu autant d’antennes relais que là-bas. C’est sans doute dû au nombre incroyable de touristes qui s’y pressent et qui souhaitent avoir un max de débit. Pour moi qui voyage sans portable, à l’ancienne, j’avoue que les deux jours à Palma (et l’attente à l’aéroport car notre avion a eu du retard) ont été un peu durs, d’autant que je souffre d’électrosensibilité (voir ici mon expérience sur ce sujet).

Ce fut une très belle semaine malgré cela ; cette île dont nous n’avons vu qu’une petite partie est d’une richesse incroyable qu’elle ne peut offrir que si l’on s’éloigne des zones purement touristiques.

Moi qui ne connaît pas très bien la méditerranée, j’ai été enchantée par la végétation locale et les jardins. Nous avons visité les jardins de l’Alfabia près de Soller qui offre quelques perspectives intéressantes. C’est un très ancien jardin qui a été créé par un roi Maure il y a plusieurs siècles.

Malheureusement comme dans d’autres endroits autour du bassin méditerranéen, les palmiers souffrent et de nombreux sujets ont dû être éliminés, ce qui laisse des trous dans les compositions et les alignements qui seront longs à combler. Aussi il m’a semblé que le jardin avait été établi dans un endroit qui bénéficie d’un micro-climat et la végétation y était moins avancée que dans d’autres endroits que nous avons visités sur l’île. Du coup, je conseillerais de s’y rendre plutôt en mai ou juin pour profiter du plein épanouissement des plantes.

Nous avons également pu admirer beaucoup de jardins et de cours privés à travers les grilles qui les enclosent souvent. Quelle profusion de couleurs et de parfums !

Voici que j’entame une petite série sur Majorque où nous avons eu la chance de passer une semaine fin avril. Le printemps est une merveilleuse saison pour voyager autour de la Méditerranée. Je savais que Majorque était touristique mais je ne m’étais pas rendu compte que c’était la 9e destination touristique AU MONDE ! Du coup, on comprend facilement la saturation que ressentent les Majorquins à voir débarquer des millions de touristes chaque année de mars à octobre ; beaucoup viennent d’Allemagne et du Royaume-Uni et beaucoup se cantonnent à la baie de Palma qui est blindée d’hôtels et de restaurants.

Du coup, comme nous aimons la nature et la rando, nous avons choisi de passer la majeure partie de notre séjour dans la Serra de la Tramuntana qui est classée au Patrimoine de l’Unesco depuis 2011. C’est une chaîne de moyennes montagnes au nord-est de Palma qui est parsemée de petits villages magnifiques, de vergers plantés d’oliviers, de citronniers et d’orangers, de criques aux eaux turquoises, de sentiers de rando dont certains sont des chemins de pierre qui existent depuis des siècles pour relier les villages entre eux.

Quelle joie de se balader accompagné du parfum des fleurs d’oranger, de pouvoir déguster des oranges laissées dans une clayette sur un muret au détour d’un chemin, contre quelques pièces déposées dans une coupelle, de s’émerveiller des vues changeantes, de la présence des multiples animaux qui vivent dans les montagnes (troupeaux de brebis, moutons, ânes, chevaux…)… A cette époque de l’année, il n’y a encore pas trop de visiteurs et on ne rencontre pas grand monde dès qu’on s’éloigne du bord de mer.

 

DSC04376

Vallée de Soller

 

DSC04403 DSC04404 DSC04407 DSC04416 Vallée de Soller DSC04449 DSC04455 DSC04457 DSC04460 DSC04464 DSC04472 DSC04474 DSC04609 DSC04655

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 32 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :